Extraits Intervalle Monk :

Le piétinement est une première danse.

 

Devancer Monk, non, Monk

qui retient son

souffle et nous prend à revers, non.

 

*

Monk : coupures, frappes, angles, nœuds. Et

maintenant quoi, par ses silences, et sa musique ?

 

*

 

Comment, cahier ouvert à mesure des mots,

ne pas s'éloigner du clavier de Monk,

et ne pas taire, évidente, la tension

qui, venue aux oreilles, ne finit pas

ailleurs de frapper ?

 

*

 

Commence par un accord – tu parles,

d'abord un écart – un espace –

où résonne le souffle lourd du piano,

solo, après la première frappe

raide.

 

Souffle qui parfois est de Monk lui-même – entre ses lèvres.

Les notes demandent un peu plus de corps – non

les doigts seulement

ni l'os, la voix – un peu plus d'air pour avancer

« continuer à respirer ».

 

*

 

Le pas est rompu, évite

tout partage d'emblée et retrouvailles,

poursuit plusieurs traces

ouvertes et reprises ou

écran de fumées devant les yeux – des empreintes

à distance, leurs

manières ou foulées erratiques.

 

Monk livre peu.

 

*

 

En retard ou pensant devancer

– ne pourront ces mots espérer dénouer,

être fantômes des notes : cette

musique ne supporte pas d'ombre,

et son énergie

contenue résiste – assèche direct

la phrase qui s'y penche.

 

Reste l'articulation – une frappe.

 

*

 

Musique de Monk – à l'écoute : un bloc erratique

dont les reliefs abritent vies tenaces

rêches et les souvenirs de la force retirée

qui pèse encore.

 

Thelonious Monk est mort le 17 février 1982.

 

*

 

Les notes fragmentent – autrement dit

relient par le suspens, vers quel

réseau sinueux

interne, du tympan tapé aux veines.

 

Elle, musique, se détourne

se défie – défile, demeure

emmêlée autour de nos doigts.

 

*

 

La durée tient grêlée, corps

et âme –

soudainement en mesures effilochées.

 

Elle glisse sous le pied,

s'effrite en étranges figures : ses retours

sont des avancées – boucles qui tendent

chaque fois plus

les cordes.

 

Obstinément sécantes – conséquentes.

(Publié sur remue.net)